Par définition, un terrain à bâtir est un terrain sur lequel on a la possibilité d’effectuer des constructions suivant le Plan Local d’Urbanisme et d’autres documents d’urbanisme en vigueur. Ce type de terrain peut être créé pour la mise en place d’une zone d’aménagement ou bien d’un lotissement. Ce sont des professionnels du domaine de l’immobilier qui réalisent ces derniers.

Comment choisir un terrain à bâtir ?

choisir terrain à bâtir

Pour choisir un terrain à bâtir, il faut prendre en compte quelques paramètres évidents. Parmi ces derniers, il y a la nature du terrain, sa configuration ainsi que les données administratives en rapport avec le terrain en question. Ces paramètres permettent de déterminer l’architecture du complexe qu’on va mettre en place dessus. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir un modèle ou un plan de construction avant d’avoir choisi le terrain à bâtir.

De ce fait, il faut bien sélectionner un bon emplacement, car il doit être à la fois adapté au mode de vie et aux besoins de la personne qui va s’installer dans le futur bâtiment. Il faut aussi prendre en considération la localisation du terrain. Il faut donc étudier la proximité des transports en commun, des établissements scolaires ou encore la proximité des commerces.

Quelles étapes suivre pour l’acquisition d’un terrain à bâtir ?

terrain à bâtir

Comme n’importe type d’investissement immobilier, l’acquisition d’un terrain à bâtir se fait en plusieurs étapes. Pour cette acquisition, il faut tout d’abord faire une offre d’achat à la personne ou à l’organisme qui effectue la vente du terrain en question. Cette offre est souvent faite à l’oral, à ce moment-là, il n’y a d’engagement d’aucun côté. Cela permet de démontrer au vendeur l’intérêt que l’on porte à son terrain. Cela permet aussi à l’acheteur de se positionner en tête de liste vis-à-vis des autres acheteurs.

Pour que cette offre orale puisse être juridiquement valable, il faut qu’elle soit effectuée à l’écrit. Si après cela, le vendeur accepte les conditions et le prix pour le terrain, c’est à ce moment-là que l’offre est considérée comme un engagement entre les deux camps.

Il faut aussi savoir que pour l’achat d’un à bâtir, il faut réaliser ce que l’on appelle une « signature d’avant-contrat ». Cette dernière est une sorte de contrat qui consiste à verser un acompte au notaire avant la finalisation du contrat d’achat. Cette somme est dans les environs de 5 à 10 % du prix du terrain.

Après cela, il ne reste plus que la signature de l’acte authentique de vente. Celle-ci finalise une bonne fois pour tout l’achat du terrain à bâtir.

Qu’est-ce qu’un terrain à bâtir ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.