Si vous avez un projet d’élever des animaux sur un terrain, sachez que vous devez respecter certaines règles. Peut-être que vous pensez élever le bétail et la volaille, car ils peuvent être une source de viande, de lait, d’œufs ou de fibres. Vous souhaitez aussi mettre l’aquaculture et l’apiculture au mélange pour que la liste des produits s’allonge encore ? Les conditions varient en fonction de l’animal que vous souhaitez élever, mais l’important c’est que vous respectez en premier lieu le bien-être de l’animal.

Renseignez-vous sur la réglementation dans votre ville

élevage

Ce ne sont pas toutes les municipalités qui vous permettent d’élever du bétail ou d’autres animaux à l’intérieur de leurs limites. Assurez-vous de vérifier les règlements locaux pour savoir quelles espèces sont permises et en quel nombre ! De nombreuses municipalités précisent également à quelle distance des abris peuvent être placés des limites de propriété. Même si l’animal de votre choix est autorisé là où vous vivez, soyez un bon voisin en vous assurant qu’il ne s’échappe pas et en minimisant le bruit et les odeurs qu’il crée.

Prenez soin de la santé de l’animal

Vous avez le droit de garder les animaux propres, confortables et bien nourris et abreuvés pour réduire le risque de maladie. De nombreux animaux auront besoin de soins de santé réguliers, de la vaccination au vermifugage en passant par le parage des sabots.

Il est à noter qu’il n’est pas toujours facile de retrouver les vétérinaires qui ont de l’expérience dans le domaine de l’élevage en milieu urbain surtout, si ce sont des animaux plus exotiques. Selon l’animal que vous avez choisi, il peut avoir des exigences spécifiques concernant sa santé, alors vous devez vous renseigner à l’avance et vous assurer de pouvoir garantir son respect.

Normes européennes concernant la protection des animaux

élevage normes ue

La Commission européenne promeut depuis plus de 40 ans le bien-être animal en améliorant progressivement la vie des animaux d’élevage. Une étape importante a été franchie en 1998 qui fixe des règles générales pour la protection des animaux de toutes les espèces destinées à la production de denrées alimentaires, de laine, de peau ou de fourrure ou à d’autres fins agricoles, notamment les poissons, reptiles ou amphibiens.

Ces règles reflètent 5 droits : le droit de vivre à l’abri de la faim et de la soif ; l’absence d’inconfort ; l’absence de douleur ; de blessure et de maladie ; la liberté d’exprimer un comportement normal et le droit d’être à l’abri de la peur et de la détresse.

Élevage sur un terrain : que dit la loi ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.