Matière minérale fort utilisée en France au XXème siècle, notamment dans le bâtiment et dans le secteur industriel, l’amiante a été exploitée en tant qu’isolant électrique et thermique. À cette époque, sa qualité était exigée, ce qui leur confère certains caractères chimiques et physiques. L’amiante résiste à l’usure, à la traction, au feu et à la chaleur. Sa faible conductivité fait de lui un excellent isolant électrique.

Toutefois, son exploitation dans le domaine de la construction et de l’industrie est désormais interdite en France. L’exposition à l’amiante nuit à la santé, raison pour laquelle son usage est prohibé en France. Cette interdiction a commencé à partir de l’an 1997 suite à un problème de santé publique.

Son inhalation peut à être à l’origine de certaines pathologies comme les mésothéliomes, les cancers broncho-pulmonaires, les lésions de plèvre, et l’asbestose. En 30 ans (à partir de 1965), le nombre de décès causé par l’amiante s’élève à plus de 35 000.

Le diagnostic amiante (DTA)

désamiantage diagnosticLa première étape consiste au diagnostic permettant de déterminer la présence ou non d’amiante. Au vu des risques liés à l’exposition de l’amiante, seul un professionnel certifié par le COFRAC est habilité à effectuer ce diagnostic amiante. En plus de son accréditation, ce diagnostiqueur doit pareillement disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Le diagnostic amiante touche les biens à vendre dont le permis de construire date d’avant le début du second semestre de 1997. Particulièrement pour les appartements, seules les parties privatives sont concernées. Quant aux parties communes, la réalisation et le suivi de ce diagnostic relèvent du syndicat de copropriété.

Le retrait proprement dit de l’amiante

désamiantage

Lorsque sa présence est détectée, il convient de confier l’opération de désamiantage à un professionnel qualifié. Cette intervention concerne les bâtiments, les canalisations, le sol et le toit. Tous les éléments infectés doivent être éliminés et traités, tandis que le circuit de l’amiante doit être détruit.

Par exemple, les toits contenant de l’amiante doivent être remplacés. Le traitement de l’intérieur d’un bâtiment s’effectue par confinement afin de limiter le dispersement des fibres d’amiante et de les soustraire efficacement. Durant toute l’opération, les intervenants portent des combinaisons et des équipements de sécurité afin de les protéger. Une copie du rapport de désamiantage est donnée au préfet du département dans lequel le bien est localisé.

Comment désamianter un bâtiment ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.