Compte tenu du changement climatique, les risques de tempête sont élevés, même dans un pays où ce phénomène n’a généralement pas lieu d’être. Aussi, il faut être prévenant et anticiper ce qui pourrait arriver.

À quoi sert l’assurance habitation ?

Une assurance multirisque habitation est destinée à protéger contre les sinistres, aussi bien pour les locataires que pour les propriétaires. Cette couverture est une solution permettant de bénéficier d’une prise en charge totale en cas de sinistre, entre autres, la tempête.

Selon la loi du 6 juillet 1989, le locataire doit souscrire une assurance multirisque habitation pour le protéger. Quant au propriétaire, même si la loi n’oblige aucune assurance, il est plus judicieux de souscrire un contrat multirisque habitation pour être assurée en cas de tempête. Dans tous les cas, il est important de bien prendre connaissance de toutes les clauses à la signature du contrat pour évaluer les limites et les exclusions.

Qu’est-ce qu’une garantie tempête ?

tempête garanties

En règle générale, la garantie tempête est censée couvrir tous les dégâts liés à ce phénomène, comme une forte pluie et une chute importante de neige et de grêle. Les dommages directs ou matériels, suite à un choc ou à une projection d’objet, existent également.

Les façades peuvent être abîmées. Un surpoids de neige sur le toit et l’humidité, s’infiltrant à l’intérieur du logement à la suite des tombées de pluie, font partie de la couverture.

Des dégâts indirects peuvent survenir aussi, pour ne citer que l’endommagement du système électrique, le déblaiement des objets détruits et des arbres tombés. Ce dernier peut représenter une charge plus importante pour les habitants.

Que faire après une tempête ?tempête logement

La déclaration de sinistres après une tempête doit être effectuée dans un délai très court, par téléphone ou par e-mail. La déclaration par lettre sera faite, au plus tard, 5 jours ouvrés après le sinistre, avec un accusé de réception. Elle doit inclure une liste détaillée de tous les dommages, une description des objets endommagés, avec photo à l’appui si possible, et les factures justifiant la valeur des biens. La compagnie d’assurance, en fonction de la gravité du sinistre, fera intervenir un expert pour confirmer la déclaration.

Le montant de l’indemnisation dépend, par la suite, des clauses du contrat. Mais la loi a déterminé un montant de franchise de 380 € pour les logements. Dans tous les cas, l’assureur est tenu de prendre comme base de calcul la valeur de reconstruction du logement, ou à défaut, les frais de réparation et des rénovations.

Problèmes dans mon logement suite à une tempête : que faire ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.