Si votre domicile fiscal est en France, vous avez le droit de profiter, sous conditions, d’un allègement fiscal pour quelques dépenses d’équipement effectuées dans votre première résidence. Il est question d’équipements pour les personnes du troisième âge ou en situations de handicap. Voici dans ce document quelques informations sur les crédits impôts qui sont en rapport avec ces personnes.

Le crédit d’impôt d’aide aux personnes du troisième âge ou handicapées couvre de dépenses

Les locataires, propriétaires ou encore occupant peuvent tirer le meilleur parti, pour leur habitation occupée de manière habituelle, d’un crédit d’impôt équivaut à 25% des coûts liés à la mise en place ou au changement d’équipements pour les personnes handicapées ou âgées. Prolongé pour quelques années, le bénéfice d’allègement fiscal d’aide à l’individu est dorénavant ouvert aux frais qui permettent l’adaptation des bâtiments au handicap ou à l’incapacité.crédits impots handicap âge

Les nouveaux équipements éligibles au crédit d’impôt

 

Le répertoire des équipements qui ouvrent droit à l’allègement fiscal contient des éléments liés à perpétuelle résidence tels que les sanitaires (w-c. surélevés, siphon déporté, éviers et lavabos, etc.) et des mises en place d’un système de sécurité et d’accessibilité liées à la perpétuelle résidence comme élévateurs destinés au déplacement de tout individu ayant une déficience. Dorénavant, la plupart d’équipements « grand public » comme les portes de douche, les bacs à douche extra-plats…) permettent aussi de tirer profit d’un crédit impôt.crédit impôts équipements

Pour être élu à cette future mouture du crédit d’impôt, l’allocataire ou un membre de sa famille est obligé de remplir l’une des conditions citées ci-après :

  • détenir une carte « mobilité inclusion »,
  • être autorisé à une pension militaire d’invalidité pour une incapacité de 40% minimum,
  • bénéficier d’une retraite d’inaptitude au travail de 40 % au moins,
  • avoir une allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Pour plus d’information sur les services prenant en charge de connaître ses obligations et défendre ses droits et réaliser ses démarches administratives, il est conseillé de consulter des sites de références. Le site service-public.fr par exemple, est en mesure de vous fournir quelques informations les concernant.

Quels sont les atouts fiscaux pour les retraités à domicile ?

Deux soutiens fiscaux pour les personnes du troisième âge se rapportent à l’emploi d’un soutien à domicile : la rétribution du travailleur est susceptible d’être exonérée de cotisations (sécurité sociale malade, patronales, vieillesse, etc.) et ouvre la voie vers la baisse d’impôt. Nombreux sont les avantages fiscaux pour les retraités à domicile pour ne parler que certains. D’abord, les personnes âgées de plus de 70 ans et leur conjoint de 70 ans minimum, ont le droit de tirer le meilleur parti d’une exonération de charges sociales dans le cadre de la fonction d’un travailleur pour le soutien à domicile.

Ensuite, celles qui sont âgées de 60 ans et plus, détenteurs d’une carte d’invalidité à 80% ou dans la nécessité de faire appel à l’appui d’une tierce personne en bénéficient aussi. En outre, l’emploi d’un service de soutien à domicile ouvre droit à un autre soutien fiscal pour les personnes de troisième âge ; une baisse d’impôt de la moitié des frais engagés pour d’abord la maintenance des travaux ménagers et de l’appartement, ensuite, pour l’assistance dans les actes de la vie courante.

Quels sont les crédits d’impôts liés au handicap ou à l’âge ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.