Le vide sanitaire est un espace aménagé entre le sol et le plancher d’une maison. Son rôle principal est de protéger la maison contre les dégâts causés par la montée des eaux et l’humidité du sol. Elle assure donc le confort des habitants de la maison et permet d’éviter les dépenses supplémentaires liées à ces problèmes. La mise en place de ce vide sanitaire est conseillée et règlementée par la loi. Les paragraphes qui suivent expliquent les points essentiels sur ce sujet.

L’obligation de construire un vide sanitaire

En règle générale, lors de la construction d’un bien immobilier dans l’Hexagone, la mise en place d’un vide sanitaire n’est pas forcément obligatoire, mais fortement conseillée. Cependant dans certains types de cas, son aménagement est indispensable, comme dans la construction d’une maison sur un terrain argileux ou qui est assujetti à des gonflements ou encore qui possède une pente de plus de 4%.

vide sanitaireIl est également conseillé le mettre en place si la construction du bien immobilier se fait dans les régions sismiques ou celles qui présentent une forte probabilité d’inondation. La construction de vide sanitaire est fortement recommandée dans les alentours des zones industrielles où les entreprises utilisent du radon.

Les règlements sur la construction du vide sanitaire

vide sanitaire règlementation

La mise en place d’un vide sanitaire doit répondre à certaines exigences. Sa hauteur est définie par le maitre d’œuvre en charge de la construction du bien immobilier. Elle se situe souvent entre 20 cm et 180 cm, en fonction de la zone géographique et la nature du sol, ainsi que les environs du terrain sur lequel le bien est construit. Par exemple, il doit mesurer plus de 60 cm dans les habitats où le gaz est employé comme énergie et que la tuyauterie passe par le vide sanitaire. Il doit être supérieur à 80 cm dans le cas des secteurs à haut risque d’inondation.

Lors de la construction du vide sanitaire, il n’est pas obligatoire d’y ajouter un accès. Cependant, pour parer à des réparations futures, l’existence d’un accès sera d’une grande utilité. Cet accès doit faire au minimum 60 cm² et doit être sécurisé.

Dans le processus de conception du vide sanitaire, il est important de penser au bon fonctionnement de son système de ventilation, pour assurer la pérennité de la structure et la santé des habitants du bien immobilier.

Les substituts au vide sanitaire

Si vous ne désirez pas mettre en place un vide sanitaire, il est possible de trouver d’autres alternatives à ce système lors de la construction de votre bien immobilier. Il y a par exemple le dallage terre-plein, où la partie basse de la maison se trouve en contact direct avec le sol. Il y a également le radier qui permet de renforcer en béton armé les fondations d’un bien immobilier.

Vide sanitaire, que dit la loi ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.