Pluies diluviennes, bourrasques de vent, fortes tombées de neige… Ces intempéries peuvent être la cause de bon nombre de dégâts sur votre logement et vos biens. Heureusement, grâce à la garantie tempête incluse dans votre contrat d’assurance habitation, vous avez la possibilité de vous faire indemniser.Quelles sont ses conditions d’application de cette garantie ? Quelles sont les procédures à suivre pour bénéficier de l’indemnisation dans les meilleurs délais ?

Garantie tempête

La garantie « tempête » fait partie de la couverture de base des contrats d’assurance dommages. Ainsi, la souscription à une assurance habitation, vous permet automatiquement de bénéficier de la garantie tempête.Tous les assureurs n’ont pas la même définition de la tempête.

tempête recours

Cependant, tous les vents dépassant les 100km/h et atteignant une zone assez large sont généralement reconnus par la majorité des assureurs comme des tempêtes.Pour attester que les dommages subis par votre logement sont, en effet, dus à une tempête, votre assureur peut, soit s’informer auprès de la station météo de votre zone d’habitation, soit vous demander d’apporter un certificat délivré par Météo France ou l’Observateur permanent des catastrophes naturelles.

Quels sont les dégâts pris en charge par garantie tempête ?

La garantie tempête couvre généralement les dégâts dus à l’action du vent (des tuiles de toiture arrachées par exetempête prise en chargemple), les dégâts des eaux et l’humidité causés par la pluie, les dégâts dus à la neige ou à la grêle (infiltration lors de la fonte, affaissement d’un toit…). D’autre part, selon le détail de votre contrat d’assurance, la garantie tempête peut vous permettre de bénéficier de prises en charge supplémentaires telles la prise en charge des frais de déblaiement des gravats, ou des frais de relogement le temps des travaux.

Quelle est la procédure d’indemnisation ?

De même que pour les autres sinistres, vous avez un délai maximum de 5 jours ouvrés pour envoyer a votre assureur une déclaration. Cette déclaration peut être faite de diverses façons : par courriel recommandé, par appel téléphonique ou par rendez-vous en agence.Pour monter votre dossier, vous devez faire la liste des biens qui ont subi des dégâts, et vous munir de tous les justificatifs pertinents tels que les factures d’entretien et de réparation, l’acte de propriété, etc.

Dans le cas de dégâts très graves, l’assureur peut vous envoyer un expert afin de constater les dégâts sur place et procéder à un examen détaillé du dossier.

Quelle est le montant de l’indemnisation ?

Pour établir la valeur de remboursement de vos biens, la majorité des compagnies d’assurances utilisent un coefficient de vétusté. Cela implique que vos biens ne seront pas remboursés selon leurs valeurs à neuf.Le délai de remboursement varie entre 10 et 30 jours après acceptation de l’offre faite par votre assureur.

Dégâts liés à une tempête : quel recours ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.