La protection de l’environnement est un objectif commun impliquant de nombreux pays. Parmi eux, il y a la France qui propose à ses citoyens des aides financières, lorsqu’ils adoptent des démarches écologiques dans un domaine donné. L’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH) est responsable d’assister et de subventionner les ménages Français qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique.

La définition de l’ANAH

Il s’agit d’une entité publique créée en 1971 et qui est sous la tutelle du ministère responsable du logement. Elle a plusieurs rôles, dont l’aide à l’amélioration des logements des Français. Elle est également sollicitée pour subventionner des travaux de rénovation thermique, surtout au niveau des ménages qui ont un budget assez limité.

anah

Selon les statistiques concernant cette aide financière accordée par l’ANAH, 50 % des Français y ont recours lors de la réalisation de leurs travaux immobiliers. Plus de 75 000 logements ont pu profiter des aides accordées par cette agence, dont les montants débloqués pour financer les rénovations thermiques sont supérieurs à 675 millions d’euros.

Les bénéficiaires de la subvention accordée par l’ANAH

Pour profiter de l’aide financière proposée par cet organisme, il est nécessaire de remplir quelques critères. Premièrement, le demandeur doit posséder un logement qui a 15 ans au minimum.

Deuxièmement, les travaux à effectuer doivent être délégués à un professionnel agréé RGE.

Troisièmement, la somme des dépenses pour réaliser la rénovation thermique doit être supérieure ou égale à 1 500 €. Cependant, cette condition n’est pas prise en compte pour les ménages très modestes.*

Quatrièmement, le propriétaire ne doit pas avoir souscrit à une autre aide financière gouvernementale, comme l’éco prêt à taux zéro, pour ses travaux immobiliers.

Cinquièmement, la rénovation doit principalement se focaliser sur l’amélioration des performances énergétiques de la maison.

Le montant des subventions octroyées par cette agence

anah subventions

La somme perçue par le demandeur qui effectue des travaux de rénovation énergétique est en rapport avec ses revenus. En effet, plus sa rémunération est basse, plus la subvention qu’il reçoit est élevée. Cependant, la somme octroyée par l’ANAH n’excède jamais les 20 000 €, quels que soient les travaux effectués au niveau du logement.

Pour les Français dont le ménage est qualifié de modeste, l’ANAH peut les aider financièrement, à hauteur de 35 % du montant total de leurs travaux. Pour ceux qui sont plus que modestes, la subvention peut aller jusqu’à la moitié du cout de la rénovation immobilière.

Qu’est-ce que l’agence nationale pour l’habitat (ANAH) ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.