L’achat d’un terrain, en vue d’une construction, d’une exploitation agricole ou autres, représente un investissement de taille. Une telle acquisition doit s’effectuer avec attention, les futurs propriétaires doivent prendre les mesures requises pour être certains du choix.

La nature du sol doit impérativement faire partie des critères de sélection, notamment lorsque le terrain est destiné au lotissement ou à des constructions. La connaissance de la nature du sol permet d’adopter les bonnes techniques, dans les meilleures conditions de construction. La fiabilité du résultat dépend de l’analyse chimique du sol qui doit être effectuée en bonne et due forme.

Une étape recommandée

Cette étude fait partie de la géotechnique et est réalisée dans l’objectif de déterminer la composition du sol. À partir delà, les professionnels peuvent orienter le type de fondation et les principes de construction. Ce procédé est composé de plusieurs phases essentielles qui commencent par une analyse théorique et documentaire du site. Dans ce concept, c’est la situation géologique qui est épluchée théoriquement.

étude sol

La seconde phase est le sondage qui consiste à extraire des échantillons en provenance du sous-sol et à identifier leurs caractéristiques physiques. Généralement, cette intervention requiert l’utilisation d’engin spécifique et technique comme le pénétromètre. La bonne manipulation de cet appareil requiert de la compétence que seuls les techniciens disposant des qualifications en la matière possèdent. Les particules recueillies sont analysées en laboratoire. Dans cette partie, c’est la portance, c’est-à-dire l’aptitude du sol à supporter une charge, qui est calculée.

La réalisation d’un essai du sol doit être confiée à des véritables professionnels qui ont le savoir-faire et les équipements adéquats.

Le nombre de points à réaliserétude sol sondage

La connaissance de la nature du sol permet de pallier les éventuels problèmes de construction et les sinistres. Généralement, plusieurs points de sondage peuvent être requis. Pour une maison individuelle, il en faut 3 dont 1 au centre et les 2 autres sur les angles opposés. Lorsque les plans sont déjà établis, le sondage doit être effectué au niveau des points stratégiques qui sont le porte-à-faux, les pilastres, les piliers et les colonnes. L’autre alternative est de demander à son architecte d’indiquer ces points.

Comment connaître la nature d’un sol ?
Ces informations sont pertinentes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.